LE SITE INTERNET DE LA CMCAS MARSEILLE

Rencontre sportive de Futsal :
Futsal mélange les genres

La Rencontre Sportive Nationale de Futsal, organisée par la CCAS et la CMCAS Marseille, s’est déroulée du 26 au 28 mai dernier à Bouc-Bel-Air. Huit équipes mixtes (une première) se sont disputé la coupe Jean Duflot. Retour sur un événement inédit, où le jeu a dépassé l’enjeu…

Fiers d’être marseillais !

Si le slogan sied à merveille aux joueurs de l’équipe de la CMCAS de Marseille, vainqueur du tournoi aux dépens de celle de Nord-Pas-de-Calais, l’organisation locale a sans nul doute aussi droit aux honneurs. Sans faille…à Bouc-Bel-Air, la partition fut proche de la perfection. Malgré les injonctions, en partie responsable de pas mal de défection.  Car avant de marquer des buts, l’objectif des équipes était, avant tout de trouver une fille susceptible d’intégrer un groupe de mecs ! Mixité oblige. Et ce sans feinte de corps possible.

À ce jeu, huit équipes ont réussi à relever le challenge avec brio pour avoir la chance de participer aux phases finales. Dans une ambiance, parfois survoltée, les poncifs sont ainsi tombés au profit du concret. Oui les femmes et les hommes peuvent jouer ensemble et viser le graal (ou le goal), sans animosité ni discrimination. Avec, toutefois, des nuances dans l’engagement et la technique. Question de style et de sexe. Aussi, sur le synthétique des trois terrains de « Monclub futbol », les matches ont offert un spectacle bigarré selon les compositions. Avec des parties à l’intensité variable, exhibant ainsi les délices et les bienfaits de la mixité… Et que ce soit du côté masculin ou féminin, personne ne se plaindra de cette « contrainte » bien vite dissipée dès les premières minutes, pas plus que du règlement (trois minutes de jeu minimum pour les filles) en adéquation parfaite avec le cœur des femmes…Au futsal, sans arrêt de jeu, ou presque, les pulsations s’accélèrent.

Trop pour Emeline, de la CMCAS Bourgogne : « C’est cardio ! Je ne sais pas si je vais tenir. Je crois que trois minutes sont largement suffisantes pour moi… » Un aveu qui sonnait presque comme une semi libération pour ses partenaires masculins, comme ceux des autres équipes d’ailleurs…Gentlemans attentionnés en présence de filles sur le terrain, ils se transformaient en compétiteurs sans pitié… lorsque les joueuses soufflaient sur le bord de la touche. Au terme de la compétition, il était donc difficile de sortir un événement majeur. Certes l’agilité remarquable d’Aboubacar, gardien de l’équipe Nord-Pas-de Calais…l’adresse de Pascal, de la CMCAS Marseille, meilleur buteur du tournoi avec 27 buts, ou encore la joie et le courage de Jessica, vainqueur du tournoi et visiblement très émue sont des faits marquants. Tout comme la dextérité balle au pied d’Elodie ou la hargne de Solène et de Léa. Mais au foot, c’est souvent quand le coup de sifflet final retentit que l’on refait le match. Bien souvent entre déception et amertume pour les perdants. Tant l’enjeu et la fierté de vaincre sont intrinsèquement liés à ce sport. Mais à Bouc-Bel-Air, rien de tout ça. Lors de la remise des récompenses, flottait comme un parfum de communion. Un sentiment d’apaisement et un bonheur non dissimulé de la part de tous. Peut-être, la magie de la touche féminine...   

 

Deux hommes heureux

Jean-Christophe Fiandino, Président de la CMCAS Marseille

« Malgré le contexte, cette rencontre prouve notre volonté de maintenir les activités sociales. Sous le signe de la mixité et pour une première en France, nous pouvons être fiers de ce résultat probant. On est vraiment dans nos valeurs. Après, le choix de l’indoor et du futsal montre que nous sommes en phase avec la réalité. Que ce soit au niveau des pratiques des agents mais aussi des infrastructures. De plus en plus de complexes de ce genre se développent et engendrent de plus en plus d’adeptes. Nous devons donc répondre favorablement à ces demandes. Et le futsal ça fédère, sans conteste ! »

Gilles Moulin, Président de la commission APS

« Pour moi, le bilan est satisfaisant. Ceci-dit, j’aurais bien sûr souhaité avoir plus d’équipes. Mais ce n’était pas chose aisée avec la mixité qui nous était imposée. Sans pour autant renier le principe et en y adhérant totalement d’ailleurs, je pense que cela a été un frein pour pas mal d’équipes…Dommage car j’ai senti les filles très à l’aise dans ce tournoi, engagées à fond. C’était en tout cas une bonne expérience qui nous donne envie d’organiser une autre rencontre. » 

Le tournoi en images sur notre galerie photos.

 

Reportage Stéphane ALESI - CCAS - Photos Éric RAZ - Cmcas Marseille

253 visite(s)

SUIVEZ NOUS