LE SITE INTERNET DE LA CMCAS MARSEILLE

Parc national des calanques: quatre gestes à respecter

Après des semaines d’absence, les touristes sont de retour en masse dans le Parc national des Calanques. Un retour qui s’accompagne de comportements inadaptés et à risque, ce qui explique la campagne de sensibilisation menée actuellement par les quarante-trois agents du Parc mobilisés pendant la période estivale pour informer et garantir la sécurité des visiteurs.

 

Entre 1,5 et 2 millions de visiteurs

Chaque année, le Parc national des calanques accueille entre 1,5 et 2 millions de visiteurs. Après des semaines de confinement, il connaît une fréquentation importante. Depuis le début de la saison estivale, celui-ci a été contraint de fermer à plusieurs reprises. En cause : des incendies liés aux comportements humains. Pour prévenir ces incidents, le Parc des Calanques a décidé de mettre en place une campagne d’information pour sensibiliser les visiteurs aux bons gestes. Principalement destinés à un public urbain, les contenus se concentrent sur trois messages : les déchets, le risque d’incendie et la pollution sonore. Trois visuels seront installés sur des panneaux aux grandes entrées et diffusés dans des lieux partenaires.

 

 

« J’amène / je ramène »

La problématique de l’abandon des déchets se pose cette année de manière particulièrement forte. Très fréquentés, le cap Croisette, la calanque de Sugiton ou celle d’En-Vau sont singulièrement touchés. Ces déchets dégradent le paysage et présentent un risque de mortalité pour la faune sauvage, terrestre et marine. Ce premier geste a donc pour but d’encourager les visiteurs à apporter leur contenant afin de trier leurs déchets à domicile, le Parc n’étant pas équipé en poubelles en dehors de ses portes d’entrée.

 

Le 29 juillet dernier, avec les associations «Un Océan de Vie» et «Mer Terre», la section Plongée de la Cmcas Marseille a participé à l’opération Calanque propre en nettoyant une des anses du littoral. « Cette initiative illustre bien la démarche éco-responsable que nous avons demandé à nos sections nautiques d’adopter », indique Julien Delors, Trésorier Général de la Cmcas. De son côté, Roland Seimandi, Président de la section, souligne avec satisfaction « le lien très fort qui nous unit aux associations environnementales marseillaises ». Nul doute qu’après ça, le Parc des Calanques comptera davantage de zones bleues !

 

 

« OKLM » (au calme)

Pourtant interdite par décret, la diffusion sonore à terre comme en mer est un phénomène en pleine explosion. Or, le bruit est source de dérangement pour la biodiversité, notamment pour les espèces sensibles comme certains oiseaux protégés. Ce second geste permet donc de rappeler cette interdiction, en ciblant un public adepte des enceintes connectées. L’enjeu est d’inviter les visiteurs à apprécier un moment de quiétude, à l’écoute des sons de la nature.

 

 

« Une pause de la cigarette »

L’un des problèmes majeurs que rencontre le parc sont les incendies. 95 % des feux de forêts sont d’origine humaine et dans 60 % des cas, les départs de feu ne sont pas intentionnels, mais relèvent de comportements inadaptés : barbecue, réchaud... et cigarettes. Le message se veut bienveillant et non-stigmatisant envers les fumeurs qui sont invités à s’offrir « une pause de la cigarette »… plutôt qu’ « une pause cigarette » !

 

 

En flag !

Des initiatives sont également mises en place par le parc pour encourager les bons gestes. Inauguré en 2019, le « flagrant délit de bon geste » est de nouveau instauré cet été dans le Parc national des Calanques. Tout visiteur « surpris » en train de nettoyer une plage ou de ramasser les déchets sera enregistré par les agents saisonniers sur la liste des meilleurs visiteurs des Calanques. À la clé, des lots de 68 euros : soit exactement le montant de l’amende à laquelle s’expose toute personne abandonnant des déchets !

 

En tête : Calanque de Port-Pin (photo DK)

150 visite(s)

ARCHIVES

SUIVEZ NOUS