LE SITE INTERNET DE LA CMCAS MARSEILLE

Bien préparer sa retraite

Vous commencez à penser à votre départ en inactivité de service. Quelles sont les démarches à entreprendre ? À quel moment ?


L’âge légal de départ à la retraite est actuellement fixé à 60 ans. À partir de quinze ans de services actifs dans les Industries Électrique et Gazière (dix ans de services insalubres), progressivement relevés de deux ans à partir de 2017 pour les générations nées à partir de 1957, une retraite anticipée est possible.Trimestres cotisés, assimilés, équivalents, décote, surcote… Ces éléments ont un impact sur le montant de la pension.


La CNIEG, votre interlocuteur privilégié

Le montant de la pension est fonction du nombre de trimestres validés : cotisés, mais aussi assimilés (maladie, maternité, etc.) ou équivalents (études, écoles de métier, enfants, conjoint malade, etc.). Le nombre de trimestres nécessaires pour une pension à taux maximal (75 % de la rémunération brute depuis au moins six mois) varie selon l’année de naissance.

Pour y voir clair, la Caisse nationale des Industries Électrique et Gazière (CNIEG) est votre interlocuteur privilégié. À tout moment de votre carrière, après création d’un compte personnel sur le site internet de la CNIEG, vous pouvez simuler le montant de votre pension.

  • Trois ans avant le jour J, la CNIEG vous invite à vous inscrire en ligne pour une réunion d’information organisée en région.
  • Un an avant, vous devez demander la liquidation définitive de votre pension via le service en ligne, à faire parvenir à la CNIEG au moins quatre mois avant la date de départ. En parallèle, l’employeur doit être informé (par lettre A/R) au moins trois mois avant.
DOCUMENTS CLÉS
  • Le relevé de situation individuelle (RIS), adressé tous les cinq ans entre 35 ans et 50 ans, accessible à tout moment sur le site internet de la CNIEG. Les coordonnées des caisses à contacter y sont mentionnées. Vous devez vérifier les informations et signaler à la CNIEG toute anomalie.

 

 

LIENS UTILES

 

 

Article du Journal en ligne CCAS

371 visite(s)

SUIVEZ NOUS