CMCAS Les dernières actualités du CMCAS https://www.cmcasmarseille.fr <![CDATA[ Contrat CSMR : baisse des tarifs pour TOUS ]]> Nous avons le plaisir de vous informer que depuis le 1er janvier 2021, les nouveaux aménagements du contrat CSMR, prévoient des évolutions très avantageuses pour tous les affiliés et futurs adhérents CSMR.

 

Nouvel adhérent 

 

  • Abattement tarifaire de - 25 % à la première année d'adhésion 

Cet abattement de 25 % s’appliquera :

- Pour tous les nouveaux adhérents ayant adhéré à partir du 1er janvier 2021

- Pendant 12 mois à partir de la date d’adhésion

 

  • Amélioration des garanties

Une amélioration des garanties est également appliquée sur le contrat CSMR.  En effet, les nouvelles garanties intègrent :

  • Une mise à niveau des garanties par rapport au contrat CSM Evin
  • L’intégration de l’option Sécurité au sein du contrat CSMR

L’intégration dans CSMR de la surcomplémentaire « option Sécurité » de 4ème niveau a permis des améliorations de garanties notables sur l’ensemble les postes de dépenses suivants :

  • Soins courants
  • Optique
  • Dentaire
  • Hospitalisation
  • Appareillage
  • Autres prestations (cure thermale, vaccins, ...).

 

Déjà adhérent 

 

  • Intégration de l'Option "Sécurité" dans votre contrat CSMR 


 Vous n'avez aucune démarche à effectuer et n'aurez aucune augmentation tarifaire des cotisations, les changements ont été appliqués automatiquement.

 

  • Vous bénéficiez déjà de l'Option "Sécurité" dans votre contrat


Vous conservez vos garanties tout en profitant d'une baisse de votre cotisation globale à la suite de la suppression du coût de l'Option "Sécurité" : 


- Moins 7 € sur la formule "Isolée"

- Moins 14 € sur la formule "Famille"


 Vous n'avez aucune démarche à effectuer, les changements ont été appliqués automatiquement.

 

  • Vous bénéficiez déjà de l'Option "Confiance" dans votre contrat


Vous conservez vos garanties tout en profitant d'une baisse de votre cotisation globale sur l'Option "Confiance" : 


- Moins 6 € sur la formule "Isolée"

- Moins 12 € sur la formule "Famille"


 Vous n'avez aucune démarche à effectuer, les changements ont été appliqués automatiquement.



Sachez que la souscription à l’Option "Confiance" vous permet d’améliorer encore plus vos remboursements. Pour plus de renseignements sur la souscription, reportez-vous aux guides de la CCAS et Solimut :


Pour mieux comprendre vos remboursements, cliquez ici (guide proposé par la CCAS et Solimut).

 

Pour mieux comprendre votre contrat, cliquez ici (guide proposé par la CCAS et Solimut).

 

Vous bénéficiez d'une autre couverture de santé

 

Il est à noter que les tarifs du contrat CSM Evin dépendent du salaire de référence alors que ceux de CSMR dépendent du coefficient social. Le coefficient social prend non seulement en compte le salaire, mais également le nombre de part du foyer, sans oublier les avantages « passerelles » liés aux adhésions des autres contrats d’assurances de personnes CCAS (contrat Obsèques, Dépendance, IDCP).

 

  • Montant estimatif de vos cotisations CSMR :

 Simulateur de vos cotisations



  • Vous souhaitez résilier votre contrat en cours
 

Depuis le 1er décembre 2020, le souscripteur à la possibilité de résilier son contrat de complémentaire santé à tout moment après la première année de souscription.(Articles L.113-15-2 du code des assurances et L.221-10-3 du code de la mutualité). La résiliation prendra effet un mois après que l’assureur ait reçu la notification de la résiliation par lettre (lettre simple ou en LR/AR).

 

 

Vous êtes un-e futur inactif-ve

 

Au passage en inactivité, vous n'êtes plus couvert par la Couverture Supplémentaire Maladie Actif. Vous pouvez adhérer au contrat solidaire de SOLIMUT dans un délais maximum d’un an pour éviter les délais de carence. La première année, ce contrat garanti une exonération de 25% pour être au même niveau de cotisation que les propositions de la loi Evin. (CF : début de l'article "nouvel adhérent")

 

Nous vous conseillons d’y adhérer dès votre mise en inactivité, car ce contrat couvre notamment le forfait hospitalier, et personne n’est à l’abri d’un accident de parcours.

Pour vous aider dans vos démarches "pour un départ en inactivité réussi", la Cmcas Marseille vous propose ce document afin de vous accompagner pas à pas.

 

 

 

Contacts CSMR


• Site internet : www.solimut-mutuelle.fr ou via le site internet de la CCAS


Pour obtenir des renseignements sur le contrat CSMR et vous accompagner dans une démarche d’adhésion : 0 800 00 50 45 (appel gratuit).

 

]]>
Wed, 06 Jan 2021 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4835-csmr-baisse-des-tarifs-pour-les-nouveaux-adherents https://www.cmcasmarseille.fr/4835-csmr-baisse-des-tarifs-pour-les-nouveaux-adherents
<![CDATA[ Passeport culturel Hiver 2021 : On croise les doigts ! ]]> Sous réserve de la réouverture des théâtres et des salles de spectale, nous vous présentons le Passeport culturel Hiver 2021.

Une large sélection de spectacles pour tous les goûts : théâtre, humour, concert, danse, cirque, spectacles à voir en famille... 

Faites vos choix !

 

]]>
Thu, 17 Dec 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4826-passeport-culturel-hiver-2021-on-croise-les-doigts https://www.cmcasmarseille.fr/4826-passeport-culturel-hiver-2021-on-croise-les-doigts
<![CDATA[ Excédents CAMIEG : un hold-up à 175 millions ! ]]> 175 millions d’euros : c’est la somme que le gouvernement entend prélever sur les cotisations maladie des agents des IEG. Vent debout contre cette ponction, les syndicats multiplient les adresses aux parlementaires. Eléments de réflexion.

 

C’est reparti comme en (20)14 ! En débat à l’Assemblée, le Projet de Loi de Finances de la Sécurité sociale pour 2021 envisage le prélèvement de 175 millions d’euros sur les excédents de la Caisse d’Assurance Maladie des Industries électrique et gazière (CAMIEG). Et ce, alors que le modèle social des agents leur a permis de plutôt bien résister à la crise sanitaire, et qu’il convient davantage de le consolider plutôt que priver les cotisants des ressources qu’ils ont contribué à constituer. En 2014, déjà, 176 millions d’euros avaient été prélevés.

 

 

Un transfert qui en dit long. La décision prise dès le mois de juin par le Parlement de transférer une dette de 136 milliards d’euros sur les comptes de la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) n’est pas un simple jeu d’écriture. Ce transfert met en effet l’essentiel du coût de la crise sanitaire à la charge de la Sécurité sociale : ce sont donc salariés et retraités qui financeront le remboursement de la dette, quand les entreprises et les revenus du capital en seront totalement exemptés !

 

 

Des excédents en question. Les administrateurs de la CAMIEG ont souhaité à de nombreuses reprises que les excédents CAMIEG (408 millions d’euros) soient utilisés pour améliorer les prestations, diminuer le reste à charge et le coût global de la couverture santé des assurés. Des mesures permettant de limiter la hausse des cotisations et de redonner du pouvoir d’achat aux actifs et aux inactifs. Toutes ces demandes ont fait l’objet de refus réitérés de la part de la Direction de la Sécurité sociale. On comprend mieux pourquoi !

 

 

Un montant faramineux. Ce prélèvement de 175 millions sur les excédents CAMIEG questionne également par son ampleur. Son montant s’élève ainsi à 801€ par pensionné et 300€ par salarié. Et, alors que le gouvernement souhaite taxer les complémentaires santé à un niveau correspondant à 5% des prestations versées sur l’année, la taxation de la CAMIEG représente 70% des prestations annuelles. Comment justifier cette différence ? Et surtout, à quoi est destinée cette somme ?

 

 

Quelques timides avancées. Face à la spoliation des excédents, la baisse de cotisations des actifs (-25% pour 2021 et 2022, -5% à partir de 2023) et des inactifs (-17% pour 2021 et 2022, -5% à partir de 2023) et la diminution de la cotisation de solidarité pour les actifs (de 1,39 à 1,15%) apparaissent comme de timides avancées. Plus notable, la hausse des remboursements en optique (+4,9 millions par an, dès 2021) porte le total des améliorations obtenues depuis 2019 à près de 9 millions d’euros.

 

 

CSMR : pas d’augmentation en 2021. Par un effet report, ces améliorations permettront à la CCAS et à Solimut, gestionnaire de la CSMR, de proposer des améliorations notables des prestations CSMR pour 2021, sans augmentation de cotisation. Rappelons que la CSMR est la seule surcomplémentaire dont les cotisations sont indexées sur le coefficient social des agents, au contraire des autres contrats, où bien souvent le niveau des cotisations augmente avec l’âge des assurés…

 

 

Photos Shutterstock, DR

]]>
Fri, 20 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4813-excedents-camieg-un-hold-up-a-175-millions https://www.cmcasmarseille.fr/4813-excedents-camieg-un-hold-up-a-175-millions
<![CDATA[ 107 MAG N° 91 ]]> Votre magazine est en ligne ici

]]>
Fri, 13 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4806-107-mag-n091 https://www.cmcasmarseille.fr/4806-107-mag-n091
<![CDATA[ Le billet du Président - Novembre 2020 ]]> Elsa Chailan, administratrice de la Cmcas et correspondante de la Slv Haute-Provence, avec Alain Fanguin.  © Eric Raz/ Cmcas Marseille

 

Dans un contexte rendu délicat par le durcissement des règles sanitaires, les Assemblées générales des Sections locales de vie ont été l’occasion pour de nombreux bénéficiaires de s’exprimer, y compris, quand les réunions physiques n’ont pu avoir lieu, par le biais de notre questionnaire numérique, très apprécié. Je veux ici vous remercier de cette expression.

 

Cette grande consultation démocratique a permis de souligner combien la baisse constante, depuis 2014, des moyens financiers, humains et immobiliers alloués aux Activités sociales – qui nous a contraint à regrouper les Sections locales de vie, et va nous obliger à déménager d’ici la fin de l’année le siège de la Cmcas –, entraîne des difficultés sur votre accueil au quotidien, malgré le dévouement des élus de proximité et des professionnels de la Cmcas.

 

Carte des Slv

 

Pis, la privatisation annoncée de pans entiers des entreprises, ou la fermeture envisagée de l’unité Charbon de la Centrale de Gardanne, outre leurs néfastes conséquences industrielles et humaines, contre lesquelles se battent, admirablement, les salariés concernés, pourraient bien peser aussi sur le montant de la future dotation financière des Activités sociales…

 

Centrale de Gardanne

 

Mais ces assemblées générales ont également démontré la détermination sans faille qui est la vôtre face à ces dangers. Nous en aurons, tous ensemble, bien besoin. Dans les prochaines semaines, dans les prochains mois, la mobilisation de tous est et sera plus que jamais nécessaire.

 

 

Alors que la crise sanitaire a fondamentalement changé notre façon de vivre, nous devons nous rassembler pour bâtir un « monde d’après » qui ne soit pas celui de la rentabilité sans foi ni loi, de la casse des services publics et du système de santé, de la régression sociale et écologique, et de la surconsommation. Alors que la survie de notre idéal est à ce prix, je sais pouvoir compter sur vous !

 

Alain Fanguin

Président de la Cmcas Marseille

]]>
Fri, 13 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4808-le-billet-du-president-novembre-2020 https://www.cmcasmarseille.fr/4808-le-billet-du-president-novembre-2020
<![CDATA[ Challenge Garibaldi ]]> Si la situation sanitaire le permet, le Challenge Antoine Garibaldi, tournoi de foot indoor inter-Slv, aura lieu samedi 23 janvier 2021 à Bouc-Bel-Air.

 

En savoir plus et vous inscrire...

]]>
Thu, 12 Nov 2020 09:16:21 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4805-challenge-garibaldi https://www.cmcasmarseille.fr/4805-challenge-garibaldi
<![CDATA[ Régine Minetti, un ange est passé ]]> Figure de proue du Mouvement de la Paix, Régine Minetti nous a quitté dimanche. Hommage.

 

C’est un choc. Infatigable militante animée par la conviction que seule la culture de la Paix, de son quartier à la planète, permettra de changer le Monde, Régine Minetti n’est plus. Depuis la funeste annonce, nombreux sont ceux qui pleurent cette femme lumineuse, tandis que se multiplient ici et là les hommages à celle qui a dédié sa vie à la Paix, et partagé avec tant d’autres sa gentillesse infinie.

 

Le Mouvement de la Paix perd une combattante exceptionnelle, qui plaçait la Paix au cœur de tout, savait fédérer avec douceur et fermeté, et mesurait combien le chemin vers un monde pacifié est loin d'être rectiligne. Cruelle ironie, elle disparaît alors que le Traité d'Interdiction des Armes Nucléaires entrera en vigueur en janvier – un succès qui doit beaucoup aux actions, à New York ou Hiroshima, qu’elle a organisées.

 

« La paix a cette capacité phénoménale à rassembler les générations. Elle est notre boussole, notre espérance et notre projet commun pour ne plus voir la guerre, les armes et les violences régir les relations humaines. »

Régine Minetti

 

Son chemin à elle, elle l’a tracé entre sourire et bienveillance, de ses premiers pas, en 1993, au sein du comité du 10ème arrondissement de Marseille, jusqu’à la présidence régionale du Mouvement de la Paix, sans oublier son mandat de secrétaire nationale de l’organisation, de 2011 à 2014, à laquelle elle a apporté son dynamisme et sa générosité, et ses engagements de femme, chrétienne, féministe, et militante CGT.

 

 

A Marseille, ce n’est pas faire offense à l’incroyable armada qu’elle sut réunir autour d’elle (de la Cmcas Marseille au CE des Cheminots ou du Port Autonome, entre autres) que dire que les Voiles de la Paix, qui célèbrent chaque année la Journée internationale de la Paix, furent d’abord portées par le souffle de cette ancienne employée de la Sécurité sociale, à l'énergie et au sens de l'organisation peu communs.

 

« Pour que la paix vive, nous avons besoin des moyens de la guerre. Un Rafale, c'est un hôpital régional. Un missile, c'est 70 écoles. Il faut faire des choix sociaux et humains »

Régine Minetti

 

Dimanche, son étoile a rejoint le firmament, où elle a sûrement retrouvé Florence Arthaud, la première marraine des Voiles de la Paix, dont elle avait fait sienne la devise : « Au grand large, il n’y a ni peuples ni frontières ». Nul doute que les deux femmes voguent ensemble aux confins du monde, hissant haut la grand-voile de l’espérance pour un monde solidaire et débarrassé à jamais de la guerre et des violences !

 

 

A François, Céline et Jean Baptiste, sans qui Régine n'aurait pas été celle qu’elle fut, et à tous ceux qui se retrouvent orphelins aujourd’hui, la Cmcas Marseille présente ses condoléances affectueuses. Si le Monde a besoin de Paix, la Paix a besoin de monde, et de belles personnes comme celle qui vient de nous quitter.

 

Du fait des restrictions sanitaires, un livret de condoléances a été ouvert en ligne ici.

 

Photo DR

]]>
Thu, 12 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4804-regine-minetti-un-ange-est-passe https://www.cmcasmarseille.fr/4804-regine-minetti-un-ange-est-passe
<![CDATA[ 11 novembre, cérémonie confinée ]]> Les restrictions sanitaires ne permettront pas, aujourd’hui, de rendre pleinement hommage aux agents des Industries électrique et gazière qui se sont battus pour une France libre.

 

Aujourd’hui, le confinement vient bousculer les commémorations de l'Armistice du 11 novembre 1918 – marquées cette année par le centenaire de l'inhumation du Soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe, et par l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix –, qui auront lieu sans public et en présence d'un nombre très restreint d'autorités civiles et militaires.

 

France libre

 

Si Michèle Rubirola, Maire de Marseille, déposera ce matin, en compagnie des représentants de l’Etat, une gerbe de fleurs devant le monument de l'Arc de Triomphe, place Jules-Guesde (3e), ce ne sera hélas pas le cas pour Henri Testanier, Président du Comité d’entente régional des anciens combattants d’EDF-GDF (CERAC), qui ne pourra pas organiser, sur le site Enedis d’Arenc, l’habituelle cérémonie de son association.

 

 

Une cérémonie en hommage à tous les agents des Industries électrique et gazière, de toutes origines, religions et opinions, qui se sont battus, entre 1914 et 1918 et entre 1939 et 1945, pour une France libre – hommes et femmes dont le CERAC s’est donné pour mission de transmettre le souvenir aux générations futures, alors que la mémoire des derniers combattants de la Première Guerre s’est éteinte.

 

Pédagogie citoyenne

 

« Se souvenir de leur sacrifice, c’est faire en sorte que leur exemple soit toujours présent à l'esprit de leurs descendants ; c’est faire que les agents d’aujourd’hui ne soient pas infirmes de leur passé ; c’est faire enfin que les générations d’aujourd’hui et de demain sachent qu’il fut un temps de notre Histoire où des collègues ont donné leur vie pour nous léguer le plus précieux des biens : la liberté », rappelle Henri Testanier.

 

 

Président de la Cmcas Marseille, Alain Fanguin souligne pour sa part que cette cérémonie permet également de saluer celles et ceux qui font œuvre de transmission – en particulier les enseignants. « Alors qu’un crime odieux a récemment frappé un professeur, nous ne devons pas laisser l’obscurantisme restreindre l’enseignement de l’Histoire à l’école, qui permet de faire œuvre d’éducation civique et de pédagogie citoyenne ».

 

Les jours heureux

 

« N’oublions jamais que, au cours de la Seconde Guerre mondiale, une poignée d’hommes et de femmes, au sein du Conseil National de la Résistance, ont su combattre l'occupant nazi, mais également poser les bases d’une société meilleure, dont la nationalisation des moyens de production, de transport et de distribution du gaz et de l’électricité (énergies vitales pour la reconstruction du pays) et la création d’EDF-GDF sont le plus bel exemple », ajoute-t-il.

 

 

Regrettant lui aussi que cette cérémonie ne puisse avoir lieu, Alain Fanguin donne rendez-vous l’année prochaine aux membres du CERAC, qui mènent une action remarquable pour le souvenir de celles et ceux qui se sont battus pour ces valeurs. « Plus que jamais, restons attachés à notre Histoire, et continuons d’honorer nos morts, parce qu’ils ont, en donnant leur vie, acquis un droit sur la nôtre », conclut-il.

 

Photos DR

]]>
Wed, 11 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4803-11-novembre-ceremonie-confinee https://www.cmcasmarseille.fr/4803-11-novembre-ceremonie-confinee
<![CDATA[ Garibaldi : ici c'est Marseille, bébé ! ]]> Si la situation sanitaire le permet, le Challenge Antoine Garibaldi, tournoi de foot indoor inter-Slv, aura lieu samedi 23 janvier 2021 à Bouc-Bel-Air.

 

C’est le plus excitant et le plus disputé des tournois de foot en salle. Depuis l’an 2000, le Challenge Antoine Garibaldi réunit dans une belle ambiance les bénéficiaires des Activités sociales amateurs de ballon rond, désireux de se mesurer à leurs collègues et amis des autres Sections locales de vie, dans un esprit de douce compétition, teinté de camaraderie et de fair-play. Ici, c'est Marseille, bébé !

 

 

Organisé par la Commission APS de la Cmcas Marseille le dernier ou l'avant-dernier samedi du mois de janvier, il rassemble chaque année 150 participants de tous âges et tous sexes, et porte haut les couleurs du beau jeu, du partage et de la convivialité, que renforcent les conditions d’accueil idéales du complexe sportif Monclub Fùtbol à Bouc-Bel-Air, avec terrains synthétiques, bar et salle de repas.

 

 

Dribbles, feintes, une-deux, but ! Sous les vivats des supporters et les décibels de la sono, le Challenge Garibaldi est surtout l’occasion d’échanger entre collègues d’unités, d’entreprises et de régions différentes (nos amis de Nancy, Avignon et Perpignan sont attendus), tous unis par une même passion et un même goût pour l’effort et l’esprit d’équipe, surtout quand ils s'expriment dans l’humour et le respect mutuel !

 

 

Challenge Garibaldi, tournoi de foot en salle inter-slv

Samedi 23 janvier 2021 à partir de 9h30 au Complexe Monclub Fùtbol à Bouc-Bel-Air (sous réserve de la situation sanitaire).

Ouvert à tous les bénéficiaires des Activités sociales (intérimaires et CDD compris).

PAF : 10 euros par joueur (inscription + repas). Inscriptions par équipe (8 personnes minimum), mixité fortement souhaitée. Les participants individuels pourront être orientés vers une équipe incomplète.

 

Photos Eric RAZ/Cmcas Marseille

 

]]>
Tue, 10 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4802-garibaldi-ici-cest-marseille-bebe https://www.cmcasmarseille.fr/4802-garibaldi-ici-cest-marseille-bebe
<![CDATA[ Les trésors du Musée 3M ]]> A Sainte-Tulle, Claude Tiano partage depuis 1994 sa passion pour la moto, la mode et les vêtements militaires avec le Musée 3M. Rencontre.

 

Dans les allées, une soixantaine de deux-roues, dont une Terrot de 1903 ou une Triumph de 1974 ; à leurs côtés, des mannequins aux costumes et bijoux d’époque ; dans les vitrines, une multitude de chaussures, de sacs à main et d’épingles à chapeau, datés d’entre 1880 et 1970. Tel se présente, sur les berges du canal EDF à Sainte-Tulle, le Musée 3M – une véritable caverne d’Ali Baba, qui abrite motos anciennes, accessoires de mode et objets militaires.

 


 

Ce fabuleux trésor, on le doit à Claude Tiano, un hydraulicien retraité d’EDF depuis 2011, né à Marseille voici 63 ans, qui partage en ce lieu une impressionnante collection de machines roulantes, tissus précieux et cuirs délicatement travaillés, fruits d’une quête entamée dès l’adolescence. « A l’époque, la 500 Terrot était une moto mythique. Quand j’ai enfin pu me l'acheter, je n’ai pas eu le cœur de me séparer de la précédente. Je ne le savais pas encore, mais le musée est né ce jour-là », confie-t-il.

 

 

Avec Marie, sa femme, passionnée de mode, Claude va racheter à EDF des bâtiments promis à la destruction, les retaper à ses frais, et y implanter ce qui va devenir, à partir de 1994, leur Palais du facteur Cheval. Pour l’alimenter, ce couple sympathique et accueillant court les brocantes chaque week-end, dévore les petites annonces, et se précipite au chevet des trouvailles que le bouche-à-oreille leur fait parvenir. Leur collection ne cesse de s’enrichir.

 


 

On vient de toute l'Europe, mais aussi d'Australie ou des Etats-Unis admirer les 60 motos (toutes en état de marche), les 20 vitrines et les 40 mannequins de leur Musée. On sollicite Claude et Marie pour des films, des livres, des reconstitutions. Ils acceptent volontiers – sans jamais en retirer d’autre bénéfice que le plaisir de la rencontre. L’entrée au musée est gratuite. Et toutes les acquisitions sont faites sur leurs propres deniers. Le Musée 3M est un partage.

 

 

Sous l’imposant poste à galène des années 1950 qui orne l’entrée du musée, Claude Tiano contemple sa dernière acquisition : un scooter Lambretta de 1960 plus brillant qu’un sou neuf, qu’il se fait une joie de pouvoir bientôt piloter. Ce qu’il espère ? Participer encore longtemps à de nombreux défilés historiques, lui en uniforme de GI dans son authentique Jeep de 1944, et Marie à ses côtés, en robe, corset et bottines.

 

 

Avant, mais le plus tard possible, que Mathieu et Mélanie, leurs deux grands enfants, ne reprennent un jour le flambeau de leur passion…

 

 

Musée 3M, Avenue Marcel Paul à Sainte-Tulle. Téléphone 04 92 78 38 04 ou 06 07 31 80 53. Entrée gratuite. www.facebook.com/musee3m

 

Photos Eric RAZ/Cmcas Marseille

]]>
Mon, 09 Nov 2020 00:00:00 GMT https://www.cmcasmarseille.fr/4788-les-tresors-du-musee-3m https://www.cmcasmarseille.fr/4788-les-tresors-du-musee-3m