LE SITE INTERNET DE LA CMCAS MARSEILLE

Le billet du Président - Avril 2019

Vous avez dit bizarre ?

 A l’heure où vous lisez ce billet, les assemblées générales de nos Slv battent leur plein. Nous y rencontrons des bénéficiaires attachés à leurs organismes sociaux, qui apportent avec enthousiasme leurs propositions pour le maintien et le développement de cette part intégrante du Statut que sont les Activités sociales, pour les agents, leurs conjoints et enfants.

Ces mêmes bénéficiaires nous font également part de leurs inquiétudes face à la situation sociale, où aucune proposition n’a été apportée aux revendications sur le pouvoir d’achat, où le gouvernement réaffirme sa volonté de casser le régime des retraites, et où la Commission Européenne s’apprête à déballer son Paquet Energie, qui prône une nouvelle libéralisation du marché de l’Energie.


Alors que la Commission de régulation de l’énergie propose une hausse des tarifs électricité de 6%, c’est le moment que choisit la Cour des comptes pour stigmatiser la rémunération des salariés d’EDF SA, leurs garanties collectives, avantages en nature et régime de retraite. Ne cherchez plus : la voilà, la vraie raison de l’augmentation du coût de l’énergie ! Les voilà, les coupables ! Le niveau de rémunération ! Le tarif agent ! Le parc immobilier ! Les droits familiaux ! Le régime de retraite !


Mais par delà les comparaisons biaisées des Sages de la Rue Cambon, et leurs erreurs grossières, on peut aussi s’interroger sur les curieux manques de leur rapport. Pas un mot, par exemple, sur les 25 milliards de dividendes versés en 10 ans aux actionnaires. Un oubli, sûrement. Rien non plus sur la déréglementation du secteur et son impact. Une absence, sans doute. Vous avez dit bizarre ?


Rappelons-le : la rémunération des salariés d’EDF SA ne pèse que pour 4% de la facture des usagers, et nombre d’études montrent que c’est le démantèlement des monopoles publics qui est le principal motif de l’envol des prix. Alors, hors de toute polémique, faisons nôtre cette proposition : celle du passage à 5,5% de la TVA sur l’électricité – produit de première nécessité s’il en est. Une mesure qui, nul besoin d’être un Sage pour le savoir, aurait un impact immédiat et significatif sur le pouvoir d’achat des Français…

 

Jean-Christophe FIANDINO

Président de la Cmcas Marseille

51 visite(s)

ARCHIVES

SUIVEZ NOUS