Le billet du Président - Octobre 2022

Alain Fanguin avec Anaïs Cervoni (Commission Jeunes Agents) et Wilfried Sainte-Rose, administrateur de la Cmcas. © DK

La colère qui monte

Alors que toujours plus de catastrophes climatiques dévastent la planète, que la facture des usagers flambe et que l’inflation, moins liée à la guerre en Ukraine qu’à la spéculation de quelques profiteurs, fait chuter le pouvoir d’achat et la qualité de vie de la population, il est temps d’entendre la colère qui monte.

Il est temps d’entendre que l’énergie est ce bien essentiel au coeur des enjeux sociaux et environnementaux. Qu’elle ne doit plus être le jouet du tout-libéralisme mené depuis vingt ans par l’Europe. Ni de ces mécanismes pervers qui ne font qu’enrichir une minorité, tout en faisant planer la peur du rationnement sur les autres – une peur attisée chaque jour par des médias plus prompts à disséminer l’inquiétude qu’à relayer les messages de RTE.

Il est temps de sortir l’électricité et le gaz du marché. De bâtir le Service public de l’Energie, au service de la nation, des usagers, des entreprises. Garant de l’indépendance énergétique autant que de la sécurité, des salaires que des emplois. Agissant sur le pouvoir d’achat de tous grâce aux tarifs régulés et une TVA à 5,5%. Et si certains veulent ressortir Hercule de ses cartons, nous saurons les en dissuader.

Il est temps de défendre le Statut national des agents des IEG. De maintenir dans leurs droits des inactifs que la suppression du régime spécial affecterait tout particulièrement. De repousser résolument toute réforme des retraites. Et de refuser toute réduction nouvelle des moyens dits « bénévoles ».

Il est temps de consolider et de pérenniser nos Activités sociales et de Santé. Fières d’une histoire qui les a vu naître, déjà, en pleine reconstruction du pays. Et prêtes aux défis à venir avec les mêmes valeurs de solidarité, de dignité et de justice.

Alain Fanguin

Président de la Cmcas Marseille

440 visite(s)


Archives