On en parle

Libre Activité

OSCAR ... du beurre sans les épinards

Mauvais coup porté à la protection sociale des retraités, le plan d’aides Oscar, imposé par l’État à partir du 1er avril, fragilise le maintien à domicile pour les inactifs à l’autonomie réduite. Explications.

Exit les Plans d’actions personnalisés : à compter du 1er avril, ils seront progressivement remplacés par Oscar, pour Offre de service coordonnée pour l’accompagnement de la retraite.

Une évolution imposée par l’Etat et sa Loi de financement de la Sécurité sociale votée fin 2022 ; à la Cmcas Marseille, environ 200 bénéficiaires sont concernés.
Basé sur la prévention, Oscar ouvre droit, sous conditions de ressources et après évaluation, à un ensemble diversifié d’aides financières et/ou matérielles.

Problème : ces aides sont bien moins avantageuses que celles qui prévalaient jusque-là. « C’est un nouveau mauvais coup porté aux inactifs à l’autonomie fragilisée », estime Alain Fanguin, le Président de la Cmcas.

Principale mesure, les heures d’accompagnement seront réduites de près de 40%. « Cette diminution de l’aide au ménage, aux courses, au jardinage... va nuire au maintien à domicile et au lien social que nous défendons depuis toujours pour nos aînés. Leur quotidien va s’en trouver bouleversé ! », s’insurge Elsa Chaillan, élue de proximité de la Slv Haute-Provence.

 

De même, il n’est pas dit que les aides financières seront du même niveau que celui qui était alloué auparavant même si la CCAS s’est engagée à compenser la baisse qui pourrait advenir. « C’est la poursuite d’une politique néfaste qui, sous couvert d’économies, s’en prend aux plus fragiles : les pauvres, les chômeurs, les inactifs », martèle Alain Fanguin.


Si, comme avant, les bénéficiaires en situation de dépendance seront dirigés vers l’Allocation personnalisée d’autonomie délivrée par les Conseils généraux, il n’est pas question pour les élus de la Cmcas de renoncer à leur politique d’accompagnement personnalisé. « Avec nos aides, et l’action au quotidien des correspondants Slv et des bénévoles du Réseau solidaire, les inactifs restent au coeur de nos préoccupations. Oscar ou non, cela ne changera pas ! ».

93 visite(s)


Archives