LE SITE INTERNET DE LA CMCAS MARSEILLE

Pour ne pas faire tomber à l’eau votre été !

 

 

 

Chaque année en France les noyades font de nombreuses victimes, aussi bien en piscine qu’en mer, en lac ou en rivière.

Face à ces risques, la prévention est le meilleur moyen d’agir.

Il existe deux grandes causes de noyade : la noyade « primaire » une personne qui ne sait pas nager ou ne peut plus nager. On pense forcément aux jeunes enfants et aux personnes âgées et la noyade « secondaire » qui désigne la noyade avec perte de connaissance. Les facteurs sont nombreux : crise de panique, chocs traumatiques, thermiques…

Le choc thermique est la plus fréquente des causes.

7 réflexes pour se baigner sans danger :

  • Choisissez et respectez les zones surveillées de baignade et conformez-vous au panneau de signalisation
  • Surveillez vos enfants en permanence
  • Tenez compte de votre forme physique
  • Entrez dans l'eau de manière progressive en mouillant, tout d'abord, les zones thermosensibles. Il y en a deux : la nuque et l'abdomen. 
  • Évitez de trop manger, notamment des aliments gras, longs à digérer, et boire de l’alcool avant de se baigner
  • Premier bain de 15 minutes dans une eau d’au moins 18°C (adultes) et 20°C (enfant) en s’entraînant progressivement à des durées plus longues.
  • Attention aux plongées libres avec ou sans tuba : éviter les plongées successives rapprochées (de plus en plus de piscines publics interdisent les apnées

 

La noyade sèche est un phénomène qui est plus fréquent chez les tout-petits due surtout à leur petite masse corporelle, mais celle-ci représente seulement 2 % des noyades au total.

Sur le plan scientifique, la noyade sèche correspond à une insuffisance respiratoire due à une immersion dans un milieu liquide. En clair : si un enfant boit la tasse par accident, le liquide peut alors descendre le long des bronches puis arriver au niveau des poumons.

Mais la noyade sèche est précédée de symptômes particuliers. Toux, fatigue, irritabilité, vomissements et grande insuffisance respiratoire : tels sont les signes qui doivent alarmer. 

Réagir vite et bien !

Pour ce dernier, les meilleures armes face à la menace de noyade sèche restent la prévention et l'attention. Par ailleurs, si un enfant présente l'un des symptômes de la noyade suite                                    à une baignade, il est primordial de l'emmener le jour même aux urgences. 

Si vous êtes témoin d’une hydrocution, noyade,… sortez le baigneur de l’eau et prévenez les secours (15 pour le SAMU, 18 pour les sapeurs-pompiers, 112 pour des secours partout en Europe). En attendant leur arrivée, si la personne est consciente, suivez les instructions du médecin au téléphone. Si elle est inconsciente mais respire, placez-la en Position Latérale de Sécurité. Si elle ne respire pas, démarrez une réanimation cardio-vasculaire et demandez un défibrillateur.


ARCHIVES

SUIVEZ NOUS